collèges en scène

Pendant les années scolaires 2013-2014 et  2014-2015, le Conseil Départemental de la Marne a proposé la pièce « l’homosexualité expliquée aux gens » dans le cadre de l’opération Collèges en Scène

 La pièce de théâtre « l’homosexualité expliquée aux gens » est une coproduction de la Compagnie Attention au(x) Chien(s) et de l’association exaequo. 

[extrait du dépliant Collège en scène 2015-2016]

Sous la forme d’une conférence burlesque, Martine Blancbaye, jeune femme “candide pleine de bonne volonté”, traite du thème de l’homosexualité et nous en donne sa vision subjective et personnelle. Avec son regard d’hétérosexuelle, elle déjoue avec bon sens et humour les idées reçues. Elle partage aussi avec le public, “les gens”, son incompréhension sur la violence dont peuvent être victimes les couples d’hommes et de femmes. 

Ce projet se divise en plusieurs ateliers : en amont du spectacle, les élèves font connaissance avec la comédienne qui leur pose des questions sur leurs attentes par rapport au thème. Cette discussion est suivie d’une mise en situation théâtrale et d’improvisations. Après le spectacle, une seconde séance avec la comédienne est consacrée aux impressions et aux ressentis des élèves. En relation avec le programme sur le roman épistolaire, la comédienne lit une lettre à laquelle les élèves doivent répondre par écrit. Ces lettres donneront lieu à une discussion.  

L’association exaequo intervient après le spectacle lors d’ateliers de discussion et d’information.

Dans le cadre de l'opération Collèges en scène, l’équipe IMS d’exaequo est intervenue auprès des classes de 8 collèges marnais. Chaque intervention durait 1h30 à 2h. 

Le scénario proposé consistait à demander aux élèves d'écrire un mot ou une phrase sur un Post-it ®, sur le spectacle (souvenir, scène ou parole) ou bien sur le thème du spectacle. Collés en vrac sur le tableau, ces Post-it/pistes de travail et de réflexion étaient ensuite classés avec leurs auteurs-es, précisés, explicités si nécessaire.

Cette première production du groupe sous la forme « voilà les traces que le spectacle a laissé… » et « voilà ce que vous inspire la question de l’homophobie et de l’homosexualité… » a permis de laisser émerger les représentations des jeunes sur l’homosexualité, l’homophobie, la citoyenneté, etc. 

Dans les différentes classes, nous avons obtenu : dénégations, prescriptions, jugements de valeur, voire des postures homophobes décomplexées (de nombreuses séances ont eu lieu pendant les débats sur le mariage pour tous), affirmation d’un hétérocentrisme , d’une norme, mais aussi des incompréhensions sur l'homophobie, une conscience claire des conséquences de l'homophobie et une bonne analyse du processus de discrimination.

Ensuite les intervenants-es proposaient d’autres supports comme des photographies, des courts-métrages permettant de parler des stéréotypes, de l’homosexualité réelle ou supposée, du coming out, de l’identité de genre, du harcèlement.

Dans leur quotidien d’élève, de jeune, les élèves échangent sur les trois points suivants :

  1. comment se traduit l'homophobie ?
  2. quels en sont les effets ?
  3. comment y remédier ?